Latest News

Quelles sont les langues parlées et les langues officielles en Chine ? HI-COM

Du fait de l’augmentation importante de la population chinoise, il est important de s’intéresser de près à cette langue, ses nuances et dialectes mais aussi à son écriture afin de mieux la comprendre et l’appréhender.

L’anglais reste la langue principalement utilisée dans le monde du travail ou dans le quotidien mais le chinois représente de plus en plus une langue à fort intérêt si l’on souhaite travailler en Chine ou au niveau du marché asiatique.

  1. Présentation historique de la langue chinoise 

L’histoire de la Chine remonte à plusieurs millénaires, ainsi les changements et l’évolution de la population, la culture, ont participé à la création de plusieurs dérives de la langue parlée, ce qui fait place aux nuances et dialectes présents sur l’ensemble du pays.

La langue chinoise appelée 中国语文 Zhōnggúo yǔwén fait partie intégrante de la langue sino-tibétaines. En effet, la langue parlée lors de la dynastie HAN datant de 206 avant JC se rapproche beaucoup plus de la langue tibétaine que du chinois moderne. Néanmoins il n’existe aucune documentation écrite sur la création du chinois se distinguant des autres langues sino-tibétaines, ce qui en fait une relation controversée.

Finalement, au fur et à mesure de l’évolution du pays et en se modernisant, la Chine a décidé de normaliser sa langue et a opté pour la standardisation du chinois.

caractères chinois
Chinois langue

2) Quelles sont donc les langues utilisées aujourd’hui et la langue officielle ?

Étant donné que la Chine a décidé de standardiser sa langue, il est intéressant de connaître la langue officielle parlée en Chine.

Le Mandarin hànyǔ en chinois est la langue officielle en Chine continentale pour plus d’1,3 milliard de Chinois depuis 1956. C’est aussi l’une des six langues officielles des Nations Unis. Le mandarin est aussi parlé à Taïwan 国 语 guóyǔ et Singapour. Plusieurs termes sont utilisés pour désigner le chinois officiel: hanyu (han-yu) («langue des Han»), zhongwen («écriture de l’Empire du milieu»), putonghua («langue commune» et à Taiwan guoyu («langue nationale»).

Le mandarin se compose principalement des dialectes existant au nord et nord-est chinois. C’est pour cela que le mandarin est présenté comme étant la langue de Pékin (placé au nord-est de la Chine).

Ainsi, le mandarin reste une langue utilisée aussi dans le monde du business, puisque seuls 25% des Chinois maîtrisent l’anglais, c’est donc malgré la difficulté des caractères chinois, de la phonétique pinyin et des tons que le mandarin poursuit sa conquête internationale.

3) Les dialectes en Chine

On recense au moins sept grandes familles de dialectes.

Le territoire chinois, bien qu’unifié par une écriture commune et un langage officiel commun, est marqué par une véritable mosaïque de langues et dialectes.

  • Le Mandarin 官 话 appelé Guānhuà ou 北 方 话 Běifāng huà est le dialecte le plus connu et parlé par plus de 840 millions de personnes.
  • Le Wu 吴 语 appelé aussi wúyǔ ou 吴 方 言 Wú fāng yán est un dialecte que les chinois parlent principalement au sein de la provance de Shanghai, Jiangsu et Zhejiang.  C’est le second dialecte le plus parlé en Chine avec plus de 90 millions de personnes qui le pratique.
  • Le Cantonais 粤 语 ou en chinois yuèyǔ est un dialecte parlé dans le sud de la Chine au sein des provinces suivantes : Guangdong, Guanxi, Hong-Kong et Macao. Le cantonnais n’est pas similaire au mandarin car il possède une structure différentes et une prononciation différentes. Il reste néanmoins utilisé par plus de 70 millions de personnes.
  • Le Gan 赣 语 ou gànyǔ fait lui, parti intégrante de la famille sino-tibétaine et est parlé au sein de la province de Jiangxi.
  • Le Hakka 客 家 话 ou kèjiāhuà est quant à lui parlé dans le sud aussi mais au sein de la province du Guangdong, par plus de 30 millions de personnes.
  • Le Min 闽 语 en chinois mǐnyǔ est pratiqué dans le sud-est de la Chine au sein de la province du Fujian. Le min compose à plus de 60% la langue parlé à Taiwan.
  • Le Xiang 湘 语 ou Xiāngyǔ n’est parlé que par une très petite partie de la population, moins de 4%, et serait originaire des provinces du Hunan et Sichuan.
  • Le Jin 晋 语 aussi appelé Jìnyǔ est au même titre que le Gan, part entière de la famille sino-tibétaine. Considéré comme une langue, il est parlé par plus de 45 millions de personnes.
  • Le Hui 徽 语 ou Huīyǔ ou encore 徽 州 话 Huīzhōu hu à est pratiquée au sud de la province Anhui et est parlé que par une petite partie de la population soit 3 millions de personnes.
  • Le Pinghua 平 话 ou bien Pínghuà mais aussi 广 西 平 话 Guǎngxī pínghuà est comme son nom l’indique pratiqué au sein de la province du Guanxi et du Hunan.

dialectes chinois

4) L’écriture

L’unité de base de l’écriture chinoise est le caractère appelé sinogramme. Chaque caractère chinois correspond à une syllabe. Un mot est généralement composé d’une ou deux syllabes.

Chinois Simplifié et Traditionnel

L’écriture simplifiée a été choisie par la Chine dans les années 50 et donc relativement moderne et est toujours utilisée actuellement. Le chinois simplifié comporte moins de traits que son prédécesseur le chinois traditionnel. Le chinois simplifié est donc plus simple et plus rapide à écrire.

Officiellement, cette réforme a été faite pour faire reculer l’illettrisme mais aussi pour promouvoir l’alphabétisation des locuteurs natifs et non natifs. C’est à ce moment que deux versions distinctes des caractères ont été introduites dans l’usage général: les caractères traditionnels et les caractères simplifiés.

Les caractères traditionnels sont utilisés depuis plus longtemps. Ils sont plus complexes et utilisent plus de caractères et de traits par caractère. L’écriture traditionnelle est utilisée à Taiwan, Hongkong et Macao. Elle est également utilisée pour la calligraphie et dans l’impression de certains livres très anciens.

chinois simplifié– Pinyin

Peut-on apprendre à parler et écrire le chinois simplement avec les caractères ? Non, ce n’est pas possible. En effet avant de pratiquer l’écriture de la langue, il est primordial de connaître les pinyins utilisés afin d’apprendre les tons et la prononciation des caractères.

La solution vient du système du “pinyin“ (拼 pīn音yīn signifiant “épeler les sons” ) initié en 1958 et adopté en 1979, d’abord en République populaire de Chine puis au niveau international.

Ce système permet de “transcrire phonétiquement la prononciation du chinois mandarin”. Les Chinois n’écrivent et ne lisent pas en pinyin ; ils s’en servent surtout pour faire apparaître les caractères chinois sur un clavier (ordinateur, smartphone…).

pinyin

 – Les tons

Les langues dites tonales utilisent les différences de hauteur musicale de façon pertinente au plan lexical.

Le chinois est une langue à ton : chaque syllabe est accentuée.  Il existe 5 tons dont un ton neutre. Ainsi, en chinois la syllabe [ma] peut avoir le sens de «maman», de «cheval», de «chanvre», d’«insulter» ou être une particule de syntaxe suivant son intonation. Si l’on observe la tableau ci-dessous, on constatera que le chinois standard compte quatre tons, un cinquième étant «neutre».

character

HI-COM FRANCE est une agence de traduction multilingue pouvant vous accompagner dans vos traduction français-chinois. 

Contactez-nous pour vos projets dès maintenant !

 

Marie CASTANOQuelles sont les langues parlées et les langues officielles en Chine ? HI-COM

Related Posts