Latest News

Quelle est la différence entre une traduction certifiée, assermentée et notariée ? – HI-COM

Ces derniers mois, le débat entre la traduction automatique et la traduction humaine s’est concentré sur l’importance d’obtenir des documents officiels, juridiquement valables et précis, traduits par des professionnels. Bien que les algorithmes de traduction automatique se soient constamment améliorés ces dernières années, ils ne constituent pas encore, dans tous les cas, un substitut aussi précis que les services traditionnels de traduction humaine.

En effet, la traduction automatique est attrayante et donc populaire principalement en raison du faible coût et de la rapidité avec laquelle les résultats sont fournis, offrant aux marques un moyen rapide de traduire leurs documents à grande échelle, réduisant ainsi les dépenses opérationnelles. Cette méthode fonctionne certes, mais elle peut être profondément imprécise et passe souvent à côté des points les plus fins des choix lexicaux et des structures syntaxiques de la langue cible.

Par conséquent, la traduction humaine reste le choix le plus approprié et le plus viable pour les projets individuels, commerciaux ou d’entreprise qui requièrent une attention professionnelle dûment diligente, une attention nuancée aux moindres détails et/ou qui sont nécessaires à des fins de publication, de documentation juridique ou d’autres documents officiels.

Traduction certifiée

Quelle est la différence entre une traduction certifiée, assermentée et notariée ? - HI-COM

Une “traduction certifiée”, telle que celle effectuée par une société de traduction agréée comme Hi-COM, signifie que le traducteur ou le prestataire de services linguistiques (PSL) a émis une déclaration signée attestant que la traduction effectuée est une représentation exacte et fidèle du document original.  Une société de traduction, comme Hi-COM, offre un service de traduction spécialisé, et est officiellement reconnue comme telle.  Le sceau officiel de traduction apposé sur tout document traduit par une société contient en outre des informations sur la société et indique que la traduction est valide.

Une traduction notariale, en revanche, est inhabituelle car les offices notariaux n’ont généralement pas la compétence reconnue pour une telle traduction officielle ; mais en Chine, par exemple, les offices notariaux ont le pouvoir de légaliser une traduction faite à leur discrétion. Cela n’est toutefois requis que dans quelques cas, mais comme le client ou le consommateur doit se présenter en personne à l’office notarial pour présenter le dossier à traduire, cela peut être problématique.

La traduction légalisée, quant à elle, n’est généralement pas effectuée par une entreprise, mais il s’agit d’une traduction officielle qui est présentée à l’ambassade, au consulat ou à tout autre bureau gouvernemental ou institutionnel pour être “légalisée” par l’ajout d’un sceau supplémentaire apposé par le fonctionnaire sur le dossier traduit (et certifié), confirmant la validité du dossier original.

Un traducteur assermenté, quant à lui, est une personne enregistrée auprès du ministère de la justice d’un pays et qui a prêté un serment personnel concernant sa véracité.  Avec un plus grand souci d’exactitude que la traduction notariale, la traduction assermentée est demandée dans le cadre de poursuites pénales ou de divorces et constitue le type de traduction le plus coûteux.

Quand obtenir la traduction certifiée :

  • Actes de naissance
  • Actes de décès
  • Actes de mariage
  • Contrats commerciaux
  • Documents d’immigration
  • Transcriptions de tribunaux

Pour en savoir plus sur la traduction certifiée en Chine, consultez notre guide ‘’Découvrez comment certifier un document ?’’

Traduction assermentée

Quelle est la différence entre une traduction certifiée, assermentée et notariée ? - HI-COM

La traduction assermentée est devenue récemment particulièrement importante en raison du commerce international, de la création de blocs politico-économiques, de la modification des procédures d’immigration et de l’impact de Covid-19 sur le tourisme.  La traduction assermentée est reconnue comme une traduction officiellement acceptée d’un document juridique, ou de tout document devant être accepté dans une situation juridique, comme les certificats de naissance, les certificats académiques ou les déclarations.

Les traductions assermentées sont toujours nécessaires lorsqu’une traduction doit être utilisée à des fins administratives ou pour répondre à des besoins gouvernementaux.  Il n’existe pas de réglementation fixe concernant les traductions assermentées, car les exigences dépendent du pays dans lequel elles seront utilisées, et la réglementation peut donc changer en fonction du lieu.

Quand obtenir la traduction assermentée :

  • Certificats de brevet
  • Documents pour la création d’une société

 

Vous recherchez des services de traduction ? Contactez-nous dès aujourd’hui pour obtenir un devis gratuit !

 

Traduction notariée

Quelle est la différence entre une traduction certifiée, assermentée et notariée ? - HI-COM

Une traduction certifiée en Chine consiste donc en un document traduit accompagné d’une déclaration signée du traducteur assermenté attestant l’intégralité  et l’exactitude de la traduction.  Cette déclaration signée est également notariée par un notaire public.  Une fois qu’une traduction est ainsi certifiée, elle devient un document juridique officiellement reconnu.  Cette documentation est requise si un document nécessite une “traduction certifiée”, ou si une traduction nécessite un “certificat d’exactitude”. Il existe plusieurs situations dans lesquelles une traduction certifiée peut être nécessaire.

Quand obtenir la traduction notariée :

  • Diplômes
  • Certificats de diplôme
  • Qualifications professionnelles
  • Autres documents administratifs

 

Pour en savoir plus sur la traduction de vos documents en Chine, consultez notre guide Comment faire traduire et authentifier vos documents officiels chinois en Chine guide !

 

Scénarios juridiques :

 

Traduction certifiée 

Les traductions certifiées sont toujours nécessaires pour les documents juridiques, tels que les documents utilisés lors de procès ou d’audiences.  Par exemple, la transcription d’un procès ou toute preuve dans une autre langue doit être traduite et certifiée. Lorsqu’il s’agit de tout élément devant être soumis à un organisme juridique ou gouvernemental, il est probable que des traductions certifiées soient nécessaires.

 

L’immigration : L’immigration est également un domaine clé qui nécessite toujours une traduction certifiée. Lors d’une demande de résidence (ou même d’un permis de visite temporaire) dans un pays étranger, le processus exigera probablement que tous les documents soient soumis dans la langue officielle du pays – et que les traductions de ces documents soient certifiées.

Ces documents peuvent être des certificats de naissance, des certificats de mariage, des permis de conduire, des demandes d’inscription à l’université.  Les demandes d’inscription dans les universités et les établissements d’enseignement supérieur exigent souvent des traductions certifiées de documents tels que les diplômes et les relevés de notes. Selon la politique de l’établissement en matière de documents, il peut être demandé aux candidats de soumettre le relevé de notes original accompagné d’une traduction certifiée.  Il est toujours judicieux de confirmer quels documents sont nécessaires avant de les soumettre et de consulter le prestataire ou la société de traduction.

 

Affaires et transactions d’entreprises : Pour les sociétés ayant des bureaux internationaux, ou pour les entreprises cherchant à accroître leur visibilité internationale, les traductions certifiées peuvent être nécessaires. Parmi les documents qui peuvent nécessiter une traduction certifiée figurent : les rapports financiers, les contrats, les dépôts de brevets. De même, les entreprises qui recrutent à l’international peuvent également avoir besoin de traductions certifiées de formulaires spécifiques tels que les dossiers médicaux, les relevés bancaires, les passeports et les visas.

 

Traduction assermentée :  

Pour toute certification, le traducteur ou la société de traduction : 1) confirme que le document est une traduction fidèle et exacte du document original, 2) imprime la date de la traduction, et 3) fournit le nom complet et les coordonnées du traducteur ou d’un représentant de la société de traduction. Pour accélérer ce processus, la Convention de La Haye du 5 octobre 1961 a rédigé la Convention Apostille, qui est un timbre ou un formulaire imprimé contenant dix champs standard numérotés. Elle garantit que tous les documents émanant de l’administration ou des organismes judiciaires de chacun des 51 pays signataires de la Convention sont valables de manière correspondante dans tous les pays signataires.

Pour être valable, toute traduction assermentée doit être accompagnée de cette garantie.  L’apostille certifie que la personne qui envoie la traduction agit en tant qu’assesseur du document et certifie l’exactitude,  l’intégralité et la valeur officielle du document. Grâce à l’apostille, les documents peuvent être légalisés sans l’intervention de tiers, ce qui rend le processus plus rapide et plus simple.  La meilleure façon d’obtenir des traductions légalement valides, conformément aux exigences des particuliers et des entreprises, est donc de suivre le processus de certification de traduction professionnelle et les conventions d’apostille.

 

HI-COM est une agence de traduction multilingue qui fournit des services de traduction et d’interprétation professionnels à des entreprises du monde entier. Travaillant dans plus de 40 langues, HI-COM est le partenaire de localisation de centaines d’entreprises et de marques. Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations concernant la traduction de vos documents, n’hésitez pas à nous contacter.

Aslandziya AnnaQuelle est la différence entre une traduction certifiée, assermentée et notariée ? – HI-COM

Related Posts