Les différents types de traductions en Europe

On est souvent amené à présenter des documents auprès de différents organismes comme une entreprise, une école ou encore une autorité dans le cadre par exemple de la création d’une filiale, l’enregistrement d’une marque, l’exportation d’une marchandise, l’inscription dans une école ou université, la célébration d’un mariage, de même que l’expatriation. En effet, certain pays exige des garanties quant à l’authenticité et la conformité de ces documents.

Traduction certifiée pour le Royaume Uni :

Si vous prévoyez de partir vivre au Royaume-Uni et vos documents sont rédigés dans une langue autre que l’anglais, vous devrez les faire traduire et certifier. Toutefois, comme aux États-Unis, le Royaume-Uni n’exige pas que le traducteur soit assermenté et inscrit auprès de la Cour d’appel pour réaliser une traduction officielle et certifiée. Le titre de traducteur assermenté n’existe pas au Royaume-Uni.

De nombreuses universités et autres organismes exigeront que votre traducteur soit agréé ou accrédité par une association de traduction prestigieuse ou reconnue. Il est également recommandé de confier votre document à un traducteur professionnel expérimenté même si votre organisme demandeur ne l’exige pas. Au Royaume-Uni, il existe deux organisations professionnelles qui autorisent généralement un traducteur à certifier des documents officiels : L’Institute of translation and Interpreting et le Chartered Institute of Linguists

Traduction assermentée en France :

 En France, pour faire certaines démarches, il est nécessaire de joindre la traduction française d’un document rédigé dans une langue étrangère. Par exemple, pour échanger un permis de conduire étranger contre un permis de conduire français.

La traduction doit être faite par un traducteur agréé inscrit sur une liste des experts judiciaires. On parle de traduction certifiée conforme à l’original ou officielle. Les traducteurs assermentés doivent être inscrit auprès de la Cour d’appel.

Si le document est rédigé en langue étrangère, il devra impérativement être accompagné d’une traduction en français effectuée par un traducteur assermenté et répondant à des critères de conformité.

Traduction assermentée Portugal:

 Si le Portugal a connu de grosses réformes administratives ces dernières années, visant à simplifier l’intégration des habitants de la communauté européenne, si le pays a su communiquer auprès de ses services spécifiques, en anglais, comme en français, il se trouve qu’en ce qui concerne la rédaction des documents administratifs, des documents bancaires etc … pour n’en citer que quelques uns, tout se passe en portugais. Les traductions doivent être dans certains cas effectuées par un traducteur assermenté.

Traduction assermentée en Espagne :

 Contrairement au Royaume-Uni, l’Espagne est un pays basé sur un système du droit civil dans lequel les traductions certifiées doivent être réalisées par un traducteur assermenté inscrit auprès de la Cour d’appel en Espagne.

Ces traducteurs sont inscrrit sur une liste officielle de traducteurs agréés uniquement par le ministère espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération. En règle générale, il vous faudra remettre une copie de la traduction tamponnée et imprimée sur papier à l’organisme demandeur.

Traduction certifiée en Allemagne :

En Allemagne, seul un traducteur assermenté peut délivrer une traduction certifiée. Un traducteur est officiellement assermenté par le président du tribunal de grande instance du Land (Bade-Wurtemberg, Bavière, Basse-Saxe, Berlin, Brandebourg, Brème, Sarre, Saxe-Anhalt et Thuringe) ou par le président de la Cour d’appel (Schleswig-Holstein, Mecklembourg-Poméranie occidentale, Rhénanie-Palatinat et Saxe), ou bien encore par le ministère de l’Intérieur fédéral devant un tribunal local ou nommé publiquement (Hambourg).

Selon le Code de procédure civile allemand, ces traductions assermentées doivent être approuvées avec le cachet officiel du traducteur. Ce cachet doit inclure le nom, la langue (ou les langues) et l’adresse du traducteur.

Traduction assermentée au Pays-Bas :

Lorsque vous devez remettre un document traduit à un organisme officiel au pays-Bas, comme une administration publique, un notaire ou une compagnie d’assurances, il est souvent nécessaire de faire certifier la traduction. De même, les documents officiels qui sont destinés à l’étranger doivent souvent être traduits par un traducteur/une traductrice assermenté(e).

Seuls les traducteurs assermentés peuvent délivrer une traduction assermentée. Aux Pays-Bas, les traducteurs sont assermentés par un tribunal. Leur signature est ensuite déposée auprès de ce tribunal.

Fadi BettaiebLes différents types de traductions en Europe

Related Posts