Comment créer votre propre langage fictif ?

Saviez-vous qu’environ 40% de la population mondiale ne parle qu’une seule langue ? Alors qu’à peu près le même nombre de personnes parlent couramment deux langues, et que moins de 1% parlent plus de 5 langues ! Chaque langue à sa propre histoire, sa propre personnalité, et a beaucoup évolué au fil du temps car les locuteurs trouvent constamment des moyens de rendre les langues plus faciles à utiliser. Par conséquent, il est probablement évident de supposer que quelqu’un qui parle plus de 5 langues a une connaissance profonde de la manière dont fonctionne les langues humaines. Qu’est-ce que cela signifie pour les « idéolangues », ou pour les personnes qui inventent et créent de nouvelles langues ?

Ce n’est pas facile de créer un langage fictif fonctionnel. Il suffit d’interroger David Peterson, le créateur des langues Dothraki et Haut Valyrien de Game of Thrones (ou le Trône de Fer en langue de Molière). Peterson parle huit langues, ainsi que plusieurs langues fictives, et a créé des langues pour au moins huit autres films et programmes de science-fiction. « Toutes les langues peuvent tout dire. Ce qui les différencie, c’est la manière dont on dit les choses, et c’est ce qui rend la langue si fascinante » a confié Peterson à NPR (National Public Radio). Les créateurs d’idéolangues doivent avoir une compréhension approfondie des langues et de ce qui les rend naturelles.

Comment pouvez-vous créer un langage ?

Pour répondre à cette question, Peterson affirme qu’il existe plus d’une façon pour créer un langage et que « chacun a ses propres opinions ; chacun a de bonnes idées ». Cependant, il y a une chose qu’il n’encourage pas à faire, c’est d’ouvrir un dictionnaire et de remplacer les mots anglais par des mots inventés. Il a expliqué lors d’une présentation TED Talk que cette façon de faire ne créer par un langage naturaliste :

« Un langage naturaliste est un langage qui tente d’imiter les excentricités et particularités d’un langage naturel. Pour ce faire, les créateurs d’idéolangues (idéolinguistes ?) étudient la linguistique historique et la typologie linguistique, les langues pidgin et créoles. Les langues changent sur une longue période dans la bouche de milliards et de milliards de locuteurs – une langue naturelle devrait imiter cette évolution. »

Peterson prend le mot anglais moderne « may » comme exemple. Aujourd’hui, « may » signifie « être autorisé » à faire quelque chose. L’origine du mot « may » est magh qui signifie « avoir le pouvoir ». Magh s’est transformé en maganan ou « être capable ». Le terme a ensuite évolué en « may » que nous connaissons aujourd’hui. En tant que tels, les bons créateurs de langue construite (autre nom des idéolangues) suivent cette évolution pour créer leurs nouveaux langages.

Pour commencer la création de votre langage, nous vous recommandons de suivre les quelques étapes suivantes.

langage fictif, langue fictive, langue, langage

Quel est le but du langage que vous voulez créer ?

Une fois que vous avez décidé de créer votre propre langue, vous devez décider de son but. Est-ce que vous souhaitez que votre langue soit comme l’espéranto, c’est-à-dire destinée à combiner les langues du monde et qu’elle soit facile à apprendre pour tout le monde ? Peterson, en tant qu’auteur de nombreux programmes de science-fiction, commence généralement par se demander si son langage est humanoïde. Est-ce que les personnes qui parlent sa langue communiquent avec les mêmes organes que les humains (poumons, gorge, langue, etc.), ou ont-il besoin de vivre en communauté pour survivre, par exemple ? Ces facteurs affectent la façon dont il va procéder avec l’utilisation des pronoms, le ton, etc. Par exemple, un personnage humanoïde n’utilisera pas un langage basé uniquement sur les bruits de clics, mais une créature extraterrestre pourrait le faire !

Décidez à quoi ressemblera votre langue

Une fois le but établi, Peterson recommande de décider du son de la langue. Pour rester fidèle aux livres de George R. R. Martin, il a trouvé des mots Dothraki existants et a déterminé qu’ils avaient un ordre consonne + voyelle + consonne pour leur son. A partir de là, des palettes intonatives peuvent être créées. Dans la langue thaïlandaise, un mot peut avoir plusieurs significations, et la signification est basée sur la façon dont le mot est prononcé. L’hébreu et l’allemand utilisent plus de sons gutturaux que l’anglais. Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte !

Décidez de la façon dont la grammaire de votre langue sera utilisée

A chaque fois que vous avez au moins deux mots ensemble et qu’ils créent un sens, il doit y avoir de la grammaire. En anglais, les adjectifs et les noms apparaissent comme cela : adjectif + nom. Cependant, dans de nombreuses langues comme l’espagnol, il peut s’agir du nom + adjectif. En Dothraki, comme en espagnol, l’adjectif vient après le nom. D’un autre côté, le Dothraki, comme l’anglais, utilise la structure de phrase sujet + verbe + objet. Beaucoup de langues ont des noms, des verbes, des objets, des pronoms, des prépositions, etc. totalement différents !

Développez votre lexique

Les idiomes et les expressions de votre lexique sont le plus souvent le reflet le plus important de la culture de votre langue. Lorsque Peterson a présenté son langage Dothraki aux créateurs de GOT (Game of Thrones), il leur a fait part de quelques faits amusants. L’un d’entre eux était qu’en Dothraki, alors qu’il n’y a pas de mot pour dire “s’il vous plait”, il existe 8 mots différents pour dire “cheval”. Plus tard, il a confié à Google qu’il trouvait ironique que les créateurs de la série aient tant aimé cette anecdote puisque la langue anglaise a au moins 25 mots pour dire “cheval”. Historiquement, les anglophones ont une longue histoire d’élevage, d’équitation, de course et de travail avec les chevaux. C’est un exemple excellent pour montrer la façon dont la culture et l’histoire peuvent affecter une langue et son lexique.

Une fois que vous avez développé l’histoire de votre langue, vous pouvez commencer à décider comment elle affecte les mots qui composent votre lexique. Par exemple, Peterson a exclu les mots Dothraki pour tout fruit tropical de son lexique parce que les orateurs n’ont aucun contact avec les régions tropicales. En outre, un costume d’armure est littéralement appelé une “robe de fer”, montrant leur manque de respect pour la notion « Westerosienne » de l’armure (Westeros étant le nom du continent le plus riche et développé de l’univers GOT). Peterson recommande d’utiliser l’évolution linguistique comme outil de caractérisation pour donner un aperçu de l’histoire des locuteurs.

langage fictif, langue fictive, game of thrones, langues de game of thrones

Testez la !

Que vous soyez linguiste ou polyglotte à la recherche d’un défi, ou que vous aimiez l’idée de créer votre propre langue, nous espérons que ces idées vous aideront dans votre démarche. Qui sait, peut-être serez-vous le prochain fondateur d’un espéranto ou le créateur d’un langage utilisé sur HBO ! Si vous réussissez, n’oubliez pas d’où vous tirez vos premiers conseils et astuces !

Traduit de l’original : https://blog.ititranslates.com/how-to-create-your-own-fictional-language

Maïwenn Cottier-GarinComment créer votre propre langage fictif ?