Latest News

8 erreurs courantes que les entreprises commettent lorsqu’elles effectuent des traductions ! HI-COM

8 erreurs majeures que presque toutes les entreprises commettent lorsqu’elles ont besoin d’une traduction pour la première fois. Les erreurs de traduction sont courantes mais évitables ! Comment éviter de faire des erreurs en travaillant avec la traduction ? Ce chemin est cahoteux, long et stressant. Il faut éviter de prendre des décisions hâtives. Pour ce faire, vérifiez ces étapes.

Nous avons compilé 8 erreurs majeures que presque toutes les entreprises commettent lorsqu’elles ont besoin d’une traduction

Notre expérience montre que les entreprises ont une tâche de traduction, la plupart d’entre elles suivent la même voie.

Même des entreprises comme COCA-COLA, lorsqu’elles sont entrées en Chine, ont souffert des désastres de la traduction.

 

Erreur de traduction 1. Transfert d’une tâche à votre personnel

Vous êtes directeur et vous avez un texte/une brochure/catalogue ou même un site web à traduire ? Et la première chose que vous faites est de voir qui pourrait être à la hauteur ?

  • l’administrateur, qui s’occupe de la plupart des tâches aléatoires ;
  •  les vendeurs, qui sont censés avoir un sens aigu des mots ;
  •  Ou encore l’équipe d’ingénieurs, qui se tient derrière le produit lui-même

Quel que soit votre choix, vous décidez de faire effectuer la traduction en interne.

Cela signifie que le personnel devra prendre une partie de son propre temps pour traduire ces textes. C’est-à-dire faire quelque chose qui sort de son champ d’action et pour lequel il n’est pas qualifié. Il est également peu probable qu’ils acceptent cette tâche avec beaucoup d’enthousiasme.

Il en résulte un personnel inefficace et surchargé, des résultats douteux, de la frustration et une perte de temps.

Vous réalisez maintenant que votre bureau a besoin d’aide pour accomplir cette tâche.

Vous allez donc vous adresser à votre administrateur ou à une agence de traduction pour vous aider dans cette tâche.

Erreur de traduction 2. Demander à des amis et à des non professionnels de donner un coup de main

Ce n’était probablement même pas votre idée. Votre administration vous convaincra que son cousin/ami/professeur d’anglais fera le travail en un rien de temps et que cela ne coûtera rien.

Et à ce stade, si vous ne précisez pas que le travail doit être fait à un niveau professionnel, elle trouvera un étudiant ou un débutant indépendant qui a le temps et la volonté.

Il ne sera pas surprenant que votre texte manque de style, et certains termes peuvent se perdre dans la traduction, car la plupart des non-professionnels ne savent pas comment traduire la terminologie spécifique à un secteur et le jargon commercial.

Il en va de même lorsque vous sous-traitez pour des salons professionnels. Faire appel à un étudiant ou un traducteur qui n’est  spécialisé comporte des risques pour la réputation de votre entreprise :

  • il peut manquer de confiance
  • il peut se tromper de terminologie professionnelle

Revenons donc à la traduction de notre texte. Il est important de faire appel à des professionnels de la traduction pour éviter toutes erreurs.

Erreur 3. Trouver une agence “bon marché’’

Nous savons tous que le prix est important. Nous apprécions tous le bon rapport qualité-prix, et une fois que vous aurez fait quelques recherches dans le monde de la traduction, vous serez confronté à un dilemme : aller dans une agence moins chère qui promet des délais fantastiques, un prix de rêve et un coupon de réduction de 30 % en plus ? Ou à d’autres qui sont plus coûteuses, qui ne négocient pas leurs tarifs et qui sont plus lentes par rapport aux premières.

Vous imaginez que toutes les agences de traduction se ressemblent (lire : pareil), et vous imaginez que certaines sont surfacturées simplement parce que leur bureau est situé dans une meilleure partie de la ville, ou qu’elles viennent de l’étranger, ou que leur patron a besoin d’une nouvelle voiture. Vous choisissez donc la moins chère.

Et nous connaissons tous la vieille vérité : vous en avez pour votre argent. Mais dans ce cas, les agences à bas prix embauchent des étrangers au hasard, les textes ne sont pas relus (lire : coût supplémentaire) et les traducteurs “bon marché” utilisent des logiciels qui feront que votre texte aura au mieux l’air robotisé, ou au pire complètement indéchiffrable.

À un moment donné, vous vous rendrez compte que vous surchargez encore votre équipe pour la révision de ces traductions. En d’autres termes, vous payez des gens qui ne font pas bien leur travail, qui tardent et qui peuvent aussi changer leurs prix au hasard.

Après être passé par de tels problèmes, vous souhaiterez avoir choisi les professionnels qui ne négocient pas au tout début, car maintenant vous avez perdu beaucoup de temps et la date d’échéance approche rapidement.

Cela nous amène donc à la prochaine erreur :

Erreur 4. Traductions de dernière minute

Il s’agit là d’une des erreurs de traduction commises par les entreprises qui ont déjà franchi les trois premières étapes et qui sont maintenant passées à des services plus professionnels. Leurs documents sont restés sur un bureau pendant des semaines, et ce n’est que lorsque la date limite arrive “demain” qu’ils sont envoyés  à une agence de traduction professionnelle, qui est obligée de fournir un service à la fois ultra rapide et impeccable.

Cette situation met le traducteur sous forte pression. Cela le prive du temps nécessaire pour lire attentivement les documents de référence et adapter le style.

erreur traduction 1

Et la situation pourrait être encore pire. Il sera peut-être necessaire faire appel à plusieurs traducteurs différents pour un même projet, ce qui rendra le style et la terminologie utilisés encore plus difficiles à harmoniser.

Certaines agences de traduction comme HI-COM, mette en place un seul et unique traducteur pour vos projets de traduction afin d’éviter ce problème.

Erreur 5. Documents sources de mauvaise qualité

Oui, cela arrive souvent lorsque nous recevons un texte rédigé par un locuteur non natif et/ou un non professionnel, les traducteurs ont du mal à le comprendre. Le plus souvent, ce texte a été rédigé au cours de l’étape 1 ou de l’étape 2 décrites ci-dessus, ou il s’agit d’une traduction de mauvaise qualité d’une autre langue :

Erreur 6. Sauter la version anglaise

Il est important de comprendre que la traduction… disons de l’arabe à l’espagnol, peut devoir se faire via l’anglais. Utiliser l’anglais comme langue pivot vous évitera des maux de tête, des coûts futurs et de l’embarras. Tout d’abord, votre chef de projet fera un bon travail de contrôle de la qualité, et il est courant que les chefs de projet des entreprises de traduction soient des anglophones de langue maternelle.

Deuxièmement, vous pouvez utiliser cette copie pour convertir le texte en autant de langues que vous le souhaitez sans frais exorbitants (car les paires de langues qui incluent l’anglais sont beaucoup moins coûteuses)

Erreur 7. Priorités dans le mauvais ordre

Un autre point très important que les entreprises doivent comprendre lorsqu’elles travaillent avec des sociétés de services, c’est de bien définir leurs priorités.

Cela signifie que : PRIX-> TEMPS-> QUALITÉ n’est pas la voie recommandée. En fait, c’est exactement le contraire.

Pour une traduction de qualité, il faut tenir compte d’un délai approprié et de coûts réalistes, car les professionnels coûtent plus cher que les étudiants.

Assurez-vous donc que votre administrateur/gestionnaire comprend les priorités avant d’externaliser votre service de traduction.

Erreur 8. Choisir le prix plutôt que l’expérience

erreur traduction

C’est l’une des erreurs de traduction les plus courantes auxquelles nous sommes confrontés.

Certaines entreprises font traduire tous les documents et les préparent pour une rencontre d’affaires, et invitent des gourous de l’industrie et des invités de marque, tout en leur fournissant un interprète indépendant “à prix raisonnable”.

Pourquoi ce scénario coûtera-t-il beaucoup plus cher à une entreprise que ce qu’elle met dans cette mission d’interprétation ?

Ce que la plupart des entreprises ne savent pas, c’est qu’en moyenne, nous perdons environ 10 % de la valeur technique d’un interprétariat professionnel et spécialisé. Par conséquent, la formation ne sera efficace qu’à 90 %.

Lorsque vous engagez un professionnel non spécialisé, vous perdez jusqu’à 30 % de l’information originale.

Et lorsque vous engagez un interprète au hasard, qui n’est pas spécialisé dans le domaine requis ou qui ne montre aucune passion pour celui-ci, vous risquez en fait de perdre jusqu’à 50% de la formation par manque de terminologie professionnelle et de compréhension des processus.

Comment savoir si une agence est efficace ?

6 règles d’une bonne agence :

  1. Chaque traducteur utilisé est très expérimenté dans son domaine respectif (normalement environ 5 à 10 ans)
  2. Ce sont des traducteurs qui traduisent vers leur langue maternelle
  3. Ils utilisent des outils professionnels et reconnus par l’industrie
  4. Les documents sont corrigés par un second traducteur qui n’est pas impliquée dans la traduction
  5. L’agence dispose d’un chef de projet qui sera en contact avec le client et communiquera à l’équipe les besoins et les modifications
  6. Elle propose à ses clients un test de traduction gratuit avant d’entreprendre tout travail

En tant qu’expert multilingue, HI-COM respecte toutes ces règles et plus encore : nous offrons des services professionnels de traduction, d’interprétation et de rédaction dans plus de 40 paires de langues. Nous sommes une agence de normes internationales dont le siège est à Shanghai. Nous sommes spécialisés dans le marché chinois, mais nous avons des clients dans le monde entier.

Chez HI-COM, nous utilisons des outils de TAO performants tels que Trados, la norme du secteur. Notre équipe multinationale est hautement qualifiée, efficace et à votre service.

Vous voulez encore franchir toutes les étapes ci-dessus dans votre quête d’un service de traduction efficace ? Pourquoi ne pas nous envoyer un courriel rapide à la place, et nous nous occuperons du reste !

Marie CASTANO8 erreurs courantes que les entreprises commettent lorsqu’elles effectuent des traductions ! HI-COM

Related Posts