Qu’est-ce que la transcréation, et en quoi est-ce différent de la traduction ?

Les entreprises de traduction sont de plus en plus sollicitées pour fournir non seulement des services de traduction, mais aussi des services de transcréation pour leurs clients. Qu’est-ce que la transcréation ?
Afin de pouvoir expliquer clairement ce qu’est la transcréation, il est important d’expliquer dans un premier temps ce qu’est la traduction, afin de voir clairement la différence entre les deux services.

Qu’est-ce que la traduction ?

La traduction est le processus de traduction de mots parlés ou de textes écrits d’une langue à une autre. La plupart des gens n’ayant aucune connaissance dans le secteur de la traduction vous donnerait sûrement la même définition simple. Ce qu’ils sont moins susceptibles de dire c’est que la traduction implique aussi le fait que le traducteur doit ajouter ses propres connaissances et son propre jugement, basé sur son expérience et sa connaissance du secteur concerné, afin de mieux saisir l’essence de ce que l’auteur du document original ou du discours essaie de transmettre. La traduction est loin d’être une action de mot-à-mot ou noir et blanc.

Transcréation, traduction, différence entre transcréation et traduction

Par conséquent, contrairement aux mathématiques et aux sciences, où il y a généralement une bonne et une mauvaise réponse, le langage est beaucoup plus subtil et nuancé. Aucun traducteur n’aura le même texte une fois la traduction terminée, même si les deux travaux sont fidèles au texte source.

En règle générale, plus un document est abstrait, plus il y aura de variations entre deux traductions, même si elles restent toutes les deux “correctes” ou “précises”.

Transcréation, traduction, différence entre transcréation et traduction

Par exemple, il y aura beaucoup plus de variations dans la traduction d’un roman romantique que dans la traduction d’un mode d’emploi pour une machine à laver. Le premier est rempli d’émotions, et d’interprétations personnelles alors que le second est un ensemble d’instructions sans grande ambiguïté.

En résumé, ce n’est pas exagéré que de dire que les traductions peuvent presque être considérées comme étant plus proches des œuvres d’art que de simples conversions d’une langue à une autre. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il faut faire attention aux traductions automatiques.

 

Passons donc à la transcréation – en quoi est-ce différent de la traduction ?

Comme son nom l’indique, la transcréation est un mélange entre la ‘traduction’ et la ‘recréation’ du texte original dans une nouvelle langue tout en s’assurant qu’il soit toujours adapté au contexte auquel il est destiné.

Transcréation, traduction, différence entre transcréation et traduction

Les projets de transcréation sont les plus appropriés pour des missions liées au marketing et à la publicité. 

Le texte source pour la transcréation provient généralement d’images, d’affiches ou des publicités. La transcréation consiste à traduire des idées et des concepts, et non les mots exacts du texte original, pour que le client puisse comprendre parfaitement les valeurs globales de la marque, qu’elle souhaite représenter sur ses marchés cibles.

La personne en charge de la transcréation doit bien comprendre le résultat souhaité et le public cible, et doit avoir la liberté non seulement de traduire le texte original, mais aussi d’y apporter des modifications importantes au cours du processus. Par conséquent, cette personne veillera également à ce que tous les éléments qui ne sont pas pertinents ou qui ne s’appliquent pas au pays de la langue cible soient supprimés ou remplacés par du texte se rapportant spécifiquement au public cible. Le transcripteur doit donc être à la fois linguistiquement et culturellement informé.

Ainsi, lorsqu’il y a une signification et un besoin d’aller au-delà de l’écrit, il est alors probable que la transcréation soit le choix le plus approprié. Nous reviendrons bientôt sur la transcréation pour aborder cette notion plus en détail dans notre rubrique ‘blog’ alors restez à l’écoute. 

Maïwenn Cottier-GarinQu’est-ce que la transcréation, et en quoi est-ce différent de la traduction ?